À propos

Ayant débuté la course à pied un peu par hasard au printemps 2010 grâce à un pari sur un marathon, je me suis accroché les pieds à mes souliers de courses les années suivantes. Rapidement je suis devenu un de ces jeunes coureurs qui ne peut s’empêcher d’avoir sa petite dose quotidienne de bitume ou de trail.  Le triathlon est vite devenu un incontournable pour me satisfaire de mon nouveau goût pour la distance et après quelques années à rouler ma boss dans des compétitions ici et là, j’ai découvert que j’avais un certain talent et que le devant de peloton des différentes courses n’était pas simplement dû aux autres et que j’avais le droit de convoiter ma propre part de succès.

Après 4 ans de course à pied, vélo et triathlon, j’ai contre toute attente décroché un billet pour les championnats du Monde de Ironman 70.3  2015 en Autriche grâce à un PB de 30 min sur demi Ironman qui me propulsait sur le podium en 4h30 à Timberman.

Au cours des deux dernières saisons, j’ai eu la chance de m’abonner aux podiums sur la distance 70.3, triathlon sprint, marathon ainsi que mon nouveau dada … le ultramarathon.

Réalisant que malgré un entraînement beaucoup plus léger que la moyenne de mes compétiteurs, je possédais un fond d’endurance qui me permettait de performer sur les courses de plus longue haleine. C’est pourquoi après 2 marathons consécutifs en 2h43 j’ai décidé de laisser l’épreuve maitre de la course et d’attaquer les distances de « débiles » avec des 80 km, 100 km et 100 miles finissant 1er au 100 km du Vermont 100 et 2e au Bromont Ultra 160 km en 2017.

Ma saison 2018 est encore vierge, mais déjà je regarde les compétitions qui sauront me donner un joli défi. Les erreurs de débutant de mon premier 160 km risquent fort probablement de devenir de l’expérience très pertinente pour mes prochaines longues sorties.

D’ici la création de mon calendrier 2018, je vous invite à me laisser vos commentaires et suggestions de courses à venir. Selon mon horaire familiale avec deux enfants en bas âge, on va jongler avec tout ça et s’assurer d’avoir un fun fou du début jusqu’à la fin !

Au plaisir de lire vos commentaires et suggestions !

Pierre-Michel Arcand

1 Comment

  • Reply Bruno De Bortoli 19 mars 2016 at 8:50

    Beau travail sur Boston 2016 — voici le lien pour l’evolution des dossards (le travail de Craig Maclin sur le Runners World forum):http://community.runnersworld.com/topic/2016-boston-marathon-corral-qualifying-times
    Bonne course pour 2016

  • Leave a Reply