Évaluation de produit

Skechers Performance Go Run 4

9 avril 2016
DCIM117GOPRO

L’étonnant soulier Skechers Performance Go Run 4

Évaluation du produit du printemps 2016, le Skechers Performance GO Run 4. Au premier contact, on remarque un soulier où rien n’est laissé au hasard. Les coutures, les lacets, la forme du talon, tout semble pensé et savamment analysé. La semelle quant à elle, laisse présager qu’elle n’offrira pas la durée de vie que l’on recherche pour un soulier qui offre cette taille de semelle. Elle est flexible et exempte de « gros threads » comparativement à ce qu’on retrouve sur les autres souliers de sa catégorie.

Catégorie : Longue distance
Positifs: Poids, flexibilité, durabilité, confort
Négatifs: (longévité de la semelle … à voir après 500 km)
Espérance de vie : +800 km (estimation)

Les premiers pas

Lorsque j’ai enfilé ces souliers pour la première fois, ce n’était pas pour moi un baptême Skechers. J’avais déjà une idée préconçue du soulier puisque j’avais accumulé 70 km sur le Skechers Performance GO Trail au cours de la semaine précédente. L’arrivée du printemps hâtif m’a empêché de finaliser mon analyse du Go Trail, qui devra attendre la saison du Trail pour être achevée afin que je puisse le tester sur sentier en été également et cumuler un minimum de 150 km.

Pour ce qui est du Skechers Performance GO Run 4, que je pourrais facilement renommer le Go Fun, je dois avouer que j’ai eu un fun fou à l’essayer. Mon premier essai coïncidait avec un certain réchauffement et la disparition de toute traces de neige au sol, c’était donc la première fois en 2 mois où je pouvais enfin me tester en prévision du Marathon de Boston et les résultats furent surprenants.

Le soulier étant déjà flexible à la base, je n’ai eu aucun problème à m’adapter à son fit. Dès mes premières sorties, j’ai attaqué des intervalles à pleine puissance sans avoir aucune douleur. Aucune trace d’ampoule, ou d’ongles endoloris et ce, malgré de longues sorties de 34 km avec intervalles en vitesse demi-marathon.

Une durabilité étonnante

Deuxième surprise, après 300 km, cette semelle qui semblait vouloir offrir une courte espérance de vie au premier touché ne semble pas avoir vieilli. Avec un entraînement essentiellement sur asphalte, gravier et béton, je me serais attendu à ce qu’il commence à démontrer des signes de vieillissement beaucoup plus accélérés, mais non, aucun.

Un repos bien mérité pour les pieds.

Cumulant en moyenne 85 km par semaine de course à pied, j’aime bien alterner mes souliers entre un modèle ultra-léger de moins de 200 g et un soulier un peu plus costaud qui m’offre un bon confort au niveau des pieds. Ce soulier de près de 250 g offre presque le meilleur des deux mondes. Un soulier rapide et léger tout en offrant le confort d’un gros soulier qui ne fatigue pas le pied sur de très longues distances.

  • Poids: 254 gr (size 10)
  • Drop : 4 mm
  • Type de foulée recommandée : milieu du pied
  • Taille : Beaucoup d’espace pour les orteils

Définitivement, un soulier étonnant !

Agréablement surpris par ce soulier, il me cause beaucoup de problèmes et de remises en question sur mon choix de soulier lors du Marathon de Boston 2016.  J’avais l’intention de courir sur une paire neuve de New Balance 1600 comme l’an dernier, mais aujourd’hui je me trouve avec un choix déchirant puisque jai deux paires de souliers de plus à considérer, soit le Skechers Performance GO Run 4 et le Skechers Performance Go MEB 3. Est-ce que ce sera le poids ou le confort qui pèsera le plus dans la balance ? À suivre…

Le liens vers le site US : https://www.skechers.com/en-us/style/53996/skechers-gorun-4-2016/rdnv

Summary
Review Date
Reviewed Item
Skechers Performance Go Run 4
Author Rating
5

You Might Also Like